Philippe Parola, virologue, chef des maladies infectieuses au Centre hospitalier universitaire de Marseille. Et bras droit du professeur Didier Raoult, a vivement critiqué la méthodologie principale de l’étude publiée le 22 mai par la revue scientifique médicale britannique The Lancet. Concluant à la dangerosité et l’inefficacité du traitement à l’hydroxychloroquine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here