Le professeur Didier Raoult dénonce des écarts importants et inexpliqués dans l’étude clinique publiée par la revue scientifique britannique « The Lancet ». Concernant l’influence néfaste, voir mortels de la chloroquine pour les malades du coronavirus. Selon lui, le journal «demande rapidement des comptes aux auteurs de toute urgence».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here