La cheffe du gouvernement était en visite non-officielle à l’établissement hospitalier. Au cœur de la lutte contre l’épidémie de nouveau coronavirus. Mais à son arrivée au CHU Saint-Pierre Bruxelles, les médecins et infirmiers urgentistes, personnel médical avaient choisi de tourner le dos à la Première ministre. « Comme les responsables politiques qui tournent le dos à nos appels à l’aide au cours de cette année ». Ils protestent ainsi contre le plan de coupes budgétaires dans le domaine de la santé publique. Du temps où Sophie Wilmès était ministre du Budget en 2015 .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici