Macron Vivement interpellé « On est désespérées, on ne croit plus en vous »

Author

Categories

Share

Macron

Ce vendredi, lors de sa visite à l’Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière (Paris). Emmanuel Macron a été interpellé; par deux infirmières sur leurs conditions de travail et leur rémunération.

La colère gronde dans les hôpitaux et les établissements de santé; alors que le pic de l’épidémie liée au Covid-19 est maintenant passé. Les professionnels des soins de la santé. En première ligne et souvent sous-financés et sous-équipés en personnel. Demandent depuis plusieurs mois au gouvernement Macron les moyens de pouvoir soigner les gens correctement.

Pendant la crise épidémique de coronavirus. Le Président de la République a reconnu qu’il n’avait pas suffisamment écouté attentivement les revendications et les préoccupations des soignants. Et d’autres membres de l’équipe de soins de santé. Pourtant, le domaine de la santé publique; a été sacrifié avec notamment de sévères coupes budgétaires; durant les quatre derniers quinquennats.

Le personnel spécialisé dans les hôpitaux publics; ainsi que les soignants; (médecins libéraux et psychiatres notamment). Ont payé de leur vie, leur dévouement auprès des patients ce manque d’équipements de protection; requis pour travailler dans ces environnements hostiles. Ils ont aussi vu des patients touchés par le Covid-19. Ne peuvent pas être soignés par manque de place; et de matériel en particulier lorsque l’épidémie atteindra son pic. Des problèmes importants; pour des équipes de personnels soignants souvent en sous-effectif, sous-équipées, et mal rémunéré.

Depuis le 16 mars dernier, le pays vit un peu au ralenti, en raison des risques liés à la pandémie de Covid-19 qui touche la france mais également la planète toute entière. Cela fait maintenant quelques mois que la population mondiale vit avec la peur et la menace constante du nouveau coronavirus. Un virus à couronne parti de Wuhan et qui s’est progressivement propagé à travers le monde entier.

Macron « On est désespérées; on ne croit plus en vous », déclare à Emmanuel Macron l’une des infirmières.

;

Author

Share