Jean-Michel Blanquer en a “ras le bol”, voici pourquoi

Author

Categories

Share

Jean-Michel Blanquer en a “ras le bol”, voici pourquoi

Après plusieurs années en tant que haut-fonctionnaire, Jean-Michel Blanquer commence à déchanter à l’égard de ces politiques. Dans les colonnes du journal Le Figaro ce vingt-six août. Un membre de l’équipe gouvernementale a révélé que le Ministre de l’Éducation nationale en cette période de rentrée scolaire “en a ras le bol”.

Si sa détermination face aux défis futurs a changé, il ne prendra en effet pas le même chemin que l’ancien premier ministre. Qui a retrouvé sa capacité de mouvement avant. Selon un membre du gouvernement, Jean-Michel Blanquer qui entretient également une bonne relation de travail avec les époux Macron malgré le fait que le président de la République ne lui a pas accordé le ministère de l’Intérieur. “Tiendra tout le mandat” du ministère de l’Éducation nationale. Une rumeur indiquant un départ prochain de Jean-Michel Blanquer circule depuis plusieurs jours. Après de nombreuses mois de bons et loyaux services à la tête du Ministère de l’Éducation nationale. L’ancien recteur pourrait se présenter à une élection régionale pour la première fois dans sa carrière politique.

La Parti présidentiel mise sur le Ministre de l’Éducation nationale pour s’opposer à Valérie Pécresse. Présidente de Soyons libres, lors de la prochaine élections régionales de deux mille vingt et un. “Un duel Jean-Michel Blanquer – Valérie Pécresse, ça aurait de la gueule !”, a confié un pilier de la majorité au journal.

JEAN-MICHEL BLANQUER POURRAIT MÊME QUITTER L’EXÉCUTIF EN 2021

“Ce serait une bonne candidature : le Ministre de l’Éducation nationale incarne le nouvel esprit de sérieux français. Une forme particulière d’autorité républicaine, il est identifié pour les Français, pense-t-il de Jean-Michel Blanquer. En deux mille vingt et un, tout le monde va devoir d’aller participer au combat. Ce possible changement de voie ne se ferait que dans quelques mois. Le haut-fonctionnaire reste donc pour l’heure à la tête du Ministère de l’Éducation et défend coûte que coûte les mesures qu’il prévoit adopter en pleine période de rentrée scolaire.

Author

Share