Jean Castex devrait-il avoir peur de François Bayrou ?

Author

Categories

Share

Jean Castex devrait-il avoir peur de François Bayrou ?

En septembre prochain, l’homme fort du Mouvement démocrate François Bayrou; doit être nommé à la tête d’un haut-commissariat au Plan. Un rôle de premier plan au niveau nationale, qui pourrait bien affaiblir le nouveau premier ministre Jean Castex.

Un grand retour sur le devant de la scène politique en france. Lors de sa nomination au poste de chef du gouvernement il y a quelques semaines. Le nouveau premier ministre annonçait la création d’un nouveau poste de haut-commissaire au Plan pour rééclairer l’action publique d’une vision de long terme ambitieuse mais réaliste. Nos confrères de France Inter révélent que ce rôle sera joué par l’ex-garde des Sceaux; à partir de mi-septembre. Nos confrères du journal le Parisien; précise que François Bayrou aurait été choisi bien avant; le remaniement gouvernemental de six juillet. Pour occuper ce poste politique de premier plan dans la fonction publique se voulant être le symbole de la souveraineté française en matière d’économie.

Toutefois une question fondamentale subsiste : le patron du Mouvement démocrate, chouchouté par le président de la République. Sera-t-il rattaché au palais présidentiel ou à Matignon. Lui qui quittait volontairement le pouvoir il y a 3 ans pour cause d’affaire des assistants parlementaires du Mouvement démocrate au Parlement européen. « Cela signifierait un affaiblissement du chef du gouvernement. Le nouveau premier ministre doit veiller à ne pas mettre en orbite un chef du gouvernement bis. Qui aurait les avantages sans les inconvénients », raconte un pilier de la majorité.

Jean Castex : pourquoi François Bayrou agace le premier ministre

De son côté, François Bayrou dans le viseur de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy; aimerait bien être rattaché au palais présidentiel.«Il faut que cette commissariat général du Plan soit indépendante du gouvernement de Jean Castex et du Parlement. Apportant aux 2, rattachée à Emmanuel Macron, pour qu’il la protège et relaie ses assignations ». Ecrivait le maire de Pau en deux mille dix-sept dans l’ouvrage « Résolution française ». Concernant la création de ce poste qu’il a imaginé lui-même. « C’est lui qui l’a pensé, qui l’a vendu ». Se souvient un proche du chef d’État dans un entretien pour le Parisien. Ces nouvelles négociations promettent d’être très ardues.

Author

Share