Eric Dupond-Moretti n’aime pas la transparence

Author

Categories

Share

Eric Dupond-Moretti n'aime pas la transparence

Le nouveau Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti n’a pas eu sa langue dans la poche, et ses observations font le plaisir des médias. Interrogé par la journaliste star Apolline de Malherbe. Le nouveau ministre de la Justice a fait part de sa volonté de défendre sa propre liberté de penser. Le célèbre avocat s’est exprimé très clairement sur le « devoir de transparence » du gouvernement. Et à ce propos, le garde des Sceaux a fait part de sa réticence à l’égard de certains points.

Comme tous les ministres du nouveau gouvernement, Le nouveau ministre de la justice Eric Dupond-Moretti va devoir se plier à la loi de 2013, relative à la transparence de la vie publique. Pour autant, le compagnon d’Isabelle Boulay a confié qu’il souhaitait garder confidentielles certaines informations pour des raisons personnelles. « Je vais vous dire quelque chose de l’ordre de l’intime. Mes enfants ne savent pas ce que j’ai gagné, pour une raison simple. C’est que j’avais envie de leur donner le goût de l’effort et le goût du travail. Je ne voulais pas qu’ils se disent, “On est des fils de bourgeois et ça va”», a déclaré le ministre face à Apolline de Malherbe.

« Pourquoi n’envisagerait-on pas de publier le salaire de journalistes du service public, Pourquoi pas de ceux qui ont des responsabilités à la Haute Autorité, a questionné Eric Dupond-Moretti. Voilà, je pense que c’est quelque chose de populiste. Alors j’ai dit très clairement que j’avais encore une liberté de penser, je vous le démontre, en même temps je me soumettrai aux obligations qui sont les miennes. »

Eric Dupond-Moretti sur la déclaration de ses revenus : « Je n’aime pas la transparence

Interviewé sur la déclaration de son patrimoine, Eric Dupond-Moretti s’explique : « Je n’aime pas la transparence. Je pense que l’on vit dans une époque où l’on exige tout et où le secret et en particulier le secret professionnel devient suspect. Je n’aime pas l’air de la suspicion ».

Début juillet, Jean Castex, nouveau locataire de Matignon dévoilait la composition de son équipe gouvernementale. À la surprise générale, le ténor du barreau Eric Dupond-Moretti. Y figurait en tant que ministre de la justice. Une surprise d’autant plus totale que le successeur de Nicole Belloubet avait précédemment déclaré que jamais. Il accepterait un poste ministériel. Malgré les nombreuses critiques dont il fait l’objet. Le célèbre avocat a accepté sa mission à bras-le-corps, et a donc sans retard fait ses véritables débuts en tant que nouveau garde des sceaux. Le moins que l’on puisse dire, de belle façon, c’est que le défi est d’envergure.

Author

Share