Didier Raoult : ses adversaires démasqués, voici pourquoi

Author

Categories

Share

Didier Raoult : ses adversaires démasqués, voici pourquoi

L’épidémie de covid-19 a révélé au grand jour deux mondes scientifiques qui s’opposent publiquement à propos de la chloroquine, traitement utilisé depuis plusieurs années pour traiter le paludisme. Est préconisé par le professeur Didier Raoult.

Un bon nombre d’études internationales; auxquelles la presse et les médias audiovisuels locaux; donne peu d’écho ces derniers temps, sont régulièrement publiées dans les revues scientifiques. Elles prouvent que l’Hydroxychloroquine possède d’excellentes propriétés préventives mais aussi thérapeutiques qui luttent efficacement contre le nouveau coronavirus. En voici 3 études récentes. Dont les sponsors principaux n’ont été ni l’Organisation mondiale de la santé ni leurs alliés puissants : celle, par exemple. Dirigée par l’éminent professeur Takahisa Mikami, de la fameuse école de médecine de Mount Sinai à l’État de New York.

Takahisa Mikami et son équipe ont analysé six mille quatre cent quatre-vingt-treize personnes infectées par le coronavirus. La chloroquine, chez les patients qui l’ont reçue, a permis de réduire la mortalité des patients porteurs du virus trois mille sept cent huit. Ou soignés pris en charge de manière ambulatoire. (Deux mille sept cent quatre-vingt-cinq) de 47 %. Celle du Système de santé Henry Ford, l’étude menée chez 2541 personnes hospitalés du fait du coronavirus. Dans les 6 centres hospitaliers de Henry Ford, les malades ont reçu avant tout stade sévère de la maladie l’Hydroxychloroquine ou l’Azithromycine ou l’association hydroxychloroquine et azithromycine. Aux doses recommandées par l’Organisation mondiale de la santé.

Résultat de l’essai: l’Hydroxychloroquine ou la combinaison Azithromycine plus Hydroxychloroquine ont réduit la mortalité des patients porteurs du virus de 66 pour cent et de 71 pour cent respectivement. Comparativement à l’absence de traitement par l’Azithromycine et l’Hydroxychloroquine. Ou celle, réalisé au portugal, menée chez 26 815 patients porteurs de covid-19 et 333 489 non contaminés le virus. Qui a démontré que dans ces deux groupes différents. Les personnes qui prennent de façon chronique la chloroquine pour le traitement du lupus. Ou rhumatoïde ont été 2 fois plus; protégés contre le nouveau coronavirus que les autres patients.

Didier Raoult : n’a jamais dit que la chloroquine était un traitement miracle

Le professeur Raoult n’a jamais dit que la chloroquine était un traitement miracle. Seulement une solution utile pour les patients covid-19 en phase précoce de la maladie.

Author

Share