29.7 C
New York
dimanche, juin 20, 2021

Buy now

Didier Raoult s’en tient toujours à ses positions initiales

Dans une interview donnée le cinq février dernier au journal francilien le « Figaro Magazine »; le célèbre médecin marseillais Didier Raoult s’exprime avec beaucoup de passion sur la recherche du vaccin pour freiner la propagation de la covid-19. Alors que la campagne de vaccination française a débuté le vingt-sept décembre dernier; le patron de l’IHU Méditerranée Infection prend la parole.

Le grand professeur Raoult et ses équipes ont déjà essuyé de nombreuses tempêtes depuis le début de la pandémie du Sars-CoV-2, ce qui les a rendus plus audacieux. L’infectiologue de la cité phocéenne; dont ces Carnets de guerre Covid-19 paraîtra jeudi onze février deux mille vingt et un; a donné une interview intéressante à nos confrères. À cette occasion, ce virologue de renom national et international s’est exprimé sur la recherche du vaccin anti-covid qui continue sans cesse de se propager dans toute la france.

Alors que la campagne nationale de vaccination contre le covid-19; a été commencée il y a plus d’un mois, avec le vaccin développé par les laboratoires allemand BioNTech et américain Pfizer; le professeur Raoult explique :

« On fait face à une pandémie en combinant tout ce qui peut servir; les bonnes pratiques, les médicaments jugés utiles. Si on veut y ajouter les vaccins, c’est une arme de plus dans une stratégie qui est toujours multidimensionnelle. »

D’ailleurs, toutes les classes d’âge de la population française ne devraient pas être vaccinées contre le nouveau coronavirus, selon ses dires :

« Si le vaccin peut aider sur un certain nombre de cas, notamment les plus âgés, tant mieux. Si on propose de vacciner les jeunes, je ne trouve pas ça raisonnable. »

Didier Raoult s'en tient toujours à ses positions initiales

Didier Raoult s’en tient toujours à ses positions initiales :

« Il y a eu la surprise de l’ARN messager. Je ne suis pas contre les bonnes surprises »; explique-il avant d’ajouter : « l faut rester prudent dans le contexte actuel, et je ne suis pas le seul à l’être. »

Pour le professeur marseillais, l’arrivée du premier vaccin au monde contre le covid-19; est loin d’être une solution miracle susceptible de régler instantanément tous les problèmes. « Les vaccins conçus pour les maladies émergentes depuis trente ans ne marchent pas bien », ajoute-t-il.

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

22,042FansLike
2,822FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles