Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch pour diffamation

Author

Categories

Share

Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch pour diffamation
Pr Didier RAOULT during the visit of the Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, in Marseille, France on Mars 2, 2020. Photo by Julien Poupart/ABACAPRESS.COM

Dès que la limite est dépassée. L’éminent professeur marseillais Didier Raoult a déposé plainte devant le procureur de Paris François Molins. Selon le journal La Provence pour dénonciation calomnieuse et diffamation, à l’encontre de Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris.

C’est son avocat, Brice Grazziani, qui a déposé la plainte ce mercredi 29 juillet. Martin Hirsch a en effet dépassé les bornes et sali l’image du patron de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection à Marseille. Il a accusé le professeur marseillais de « faux témoignage sous serment ». Le célèbre infectiologue ne supporte pas que Martin Hirsch l’accuse d’avoir menti devant la commission d’enquête parlementaire sur la gestion de l’épidémie de Covid-19. Et qu’il demande aux députés d’engager des poursuites disciplinaires à son encontre devant la cour de justice.

En effet, À la fin du mois de juin dernier, Didier Raoult a provoqué beaucoup de remous lors de son audition devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de l’épidémie de coronavirus. Le microbiologiste avait alors cité un taux de mortalité très élevé de quarante-trois pour cent. Des patients du covid-19 dans les services de réanimation de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris. Et avait par opposition parlé d’un taux de seize pour cent au sein des services de réanimation à l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection. Une autre révélation qui en a étonné plus d’un. Le professeur avait évoqué ensuite le premier patient chinois mort à Paris, alors fiévreux. Présente des symptômes du coronavirus, en provenance de Hubei et âgé de 80 ans, renvoyé chez lui, par la suite.

Didier Raoult : il ne pouvait pas « laisser passer cela »

Le directeur général de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris avait alors envoyé une lettre à Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, et à Brigitte Bourguignon. Présidente de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, écrivant. « Ces déclarations, qui mettent gravement en cause l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris, faites sous serment par Didier Raoult, me semblent s’apparenter à un faux témoignage ». Début juillet, il avait contesté les faits et arguments avancés par le virologue marseillais. Le conseiller du professeur indique qu’au moment où Martin Hirsch écrit sa lettre à Richard Ferrand et Brigitte Bourguignon. Il sait bien qu’il va pouvoir répondre aux députés en commission d’enquête les jours qui suivent.

« Et il ne trouve rien de mieux à faire que d’écrire à Richard Ferrand. Pour demander de traîner Didier Raoult devant un tribunal pour un délit passible de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende  » confie l’avocat de Didier Raoult à nos confrère. Avant d’affirmer que  » l’éminent professeur a été fortement malmené depuis le début de la crise sanitaire. Mais tant que cela reste de l’ordre du débat scientifique, il n’a jamais rien dit. Là, la limite a été dépassée. D’autant que les chiffres qu’il a avancés sont issus de données épidémiologiques et scientifiques de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris. Et de L’Assistance publique Hôpitaux de Marseille. Il ne voulait pas laisser passer cela ».

Author

Share