Didier Raoult : Le conseil scientifique n’est pas au niveau

Author

Categories

Share

Critiqué par Édouard Philippe, mis en garde par Olivier Véran, remis en question sur les plateaux de télévision et des colonnes de journaux. Le 7 mai dernier, le Pr Didier Raoult a dégainé son argumentaire devant le Comité du Sénat en visioconférence depuis Marseille. Les commentaires et les questions; des sénateurs furent acérées, précises, factuelles.

Les réponses du professeur sont à la hauteur; des menaces auxquelles nous sommes exposés. Il réplique donc de manière assez précise et précise ses attaques, sur le fond. Avec les mêmes arguments qu’il défend avec acharnement depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Ou plus dernièrement dans son entretien à nos confrères de Paris Match. Mais sur la forme avec une vélocité et combativité plus élevée.

Dans un document de synthèse qui fait le point sur la situation actuelle. Produit par la star mondiale de la microbiologie. Les Réponses au questionnaire de la Commission des affaires sociales Sénat. Il remet en cause globalement l’approche du gouvernement Macron. En ce qui concerne la gestion de crise sanitaire et pointe des responsabilités trop lourdes des décideurs et responsables politiques et les professionnels médicaux.

Didier Raoult : Le conseil scientifique n’est pas au niveau espéré, au regard des efforts entrepris

Sur le Conseil scientifique et médical du Ministère de la santé. Il réitère sa grande défiance arguant du très mauvais niveau des membres (par rapport à lui ). « Je refuse de débattre plus en détail de ce thème avec des personnes ayant un niveau de connaissance trop bas ». Estime-t-il dans Paris Match. Mais notamment, Didier Raoult attaque sa consanguinité avec uniquement l’Institut Pasteur et l’institut national de la santé et de la recherche médicale au board. Des scientifiques d’abord mais notamment. « Ce groupe évolue dans un écosystème commun avec les directions locales de l’industrie pharmaceutique. »

Author

Share