13.5 C
New York
lundi, mai 17, 2021

Buy now

Didier Raoult : ce que l’on sait sur le variant marseillais

Anglais, sud-africain, brésilien… Les nouveaux variants du nouveau coronavirus continuent de se propager dans le monde entier à une vitesse alarmante; et de questionner la communauté scientifique et hospitalière internationale. De nouvelles souches de la covid-19 continuent aujourd’hui encore d’être repérés par les scientifiques. C’est notamment le cas d’un nouveau variant; identifié par l’infectiopole de marseille, dirigé par le grand Professeur Didier Raoult.

« Marseille quatre », c’est le nom de cette nouvelle souche du nouveau coronavirus; identifié pour la première fois le dix-neuf juillet deux mille vingt, comme le dévoilent nos confrères de La Provence. Le vingt-huit janvier, le Professeur marseillais a en effet publié sur les plateformes de partages les données de l’IHU Méditerranée Infection; concernant ce nouveau variant marseillais. Il aurait « causé une pandémie qui a débuté l’été dernier, remplaçant rapidement d’autres souches et (serait) toujours en cours ». Au total, l’infectiopole de marseille a en effet recensé 2106 cas infectés par le variant marseillais; entre le premier septembre et le vingt janvier 2021.

Selon l’IHU Méditerranée Infection, un traçage rétrospectif pour identifier la source de chaque cas aurait permis de repérer un premier cas d’infection par cette souche de marseille en mars deux mille vingt.

Didier Raoult : ce que l'on sait sur le variant marseillais

Didier Raoult : ce que l’on sait sur le variant marseillais annoncée par le Professeur

Ce nouvel variant de la covid-19 aurait plusieurs singularités; elle serait également à l’origine d’une fréquence plus élevée d’hypoxémie, qui correspond à la diminution de la quantité d’oxygène dans le sang. Les experts de l’IHU Méditerranée Infection ont en effet constaté que 11 malades atteints par cette souche; ont été de nouveau confronté à cette nouvelle variante quelques semaines plus tard, ce qui pose également question au sujet de l’immunité conférée par cette souche.

Autant de raisons importantes qui poussent les experts de l’infectiopole de marseille; à lancer une alerte précoce : tout comme la souche britannique, « marseille 4 devrait être considéré comme une variante majeure du nouveau coronavirus classique »; expliquent-ils. Faut-il s’inquiéter de l’efficacité des vaccins actuellement autorisés sur cette nouvelle souche ? « Le rôle essentiel des vaccins actuels; par rapport à cette nouvelle souche doit être évalué avec soin »; expliquent les scientifiques.

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

21,951FansLike
2,768FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles