Bernard Tapie, il pourrait tout perdre !

Author

Categories

Share

Bernard Tapie pourrait quitter la capitale pour la cité phocéenne. Comme le dévoile L’Obs dans une publication ce 13 mai, l’entrepreneur pourrait bientôt se séparer de hôtel Cavoye (fin du XVIIe siècle). Un magnifique hôtel particulier, situé rue des Saints-Pères, à Saint-Germain-des-Prés, en plein Paris.

D’après le quotidien; il répéterait à qui veut l’entendre qu’il s’apprêterait à vendre le bien question à la première bonne occasion pour partir s’installer dans cité phocéenne. Même si personne ne croyait que l’ancien ministre de ville ne l’abandonnerait jamais un jour; c’est la liquidation judiciaire, la dissolution de ses compagnies qui aurait poussé Bernard Tapie à s’accélérer, notamment la vente.

Fin avril dernier; le GTC Bobigny rejetait son plan de remboursement des intérêts de sa dette bancaires et à long terme de près de quatre cent millions d’euros dans sa guerre judiciaire avec le Crédit Lyonnais. Etait alors annoncé la liquidation des sociétés « reconnues coupables des infractions » du Groupe Bernard Tapie; notamment propriétaire du groupe de presse La Provence et de Financière et Immobilière Bernard Tapie, qui détient l’hôtel Cavoye. Estimé à 90 millions d’euros au cours de cette année.

Bernard Tapie, Adieu la rue des Saints-Pères

En mars dernier, l’hôtel particulier du XVIIe siècle avait fait l’objet d’un compromis de vente sous certaines conditions suspensives, assurait son avocat François Kopf; la vente devait financer le plan de remboursement de sa dette qui n’a pas convaincu.

Pour Bernard Tapie, la vie a toujours été un combat. Encore une fois, il prouve son courage sa sérénité et son intelligence face au double cancer auquel il fait face actuellement. Le 26 janvier 2020, l’homme d’affaires soufflera sa 77 septième bougie, et tout le monde espère que Nanard y arrive.

Author

Share